Pas toujours facile de savoir ce qu’est un ressenti, or en sophrologie nous nous mettons à l’écoute de nos ressentis. Essayons d’y voir plus clair.

Qu’est-ce qu’un ressenti ?

Ressentir c’est éprouver une sensation ou un sentiment, alors ne rien ressentir c’est déjà avoir une sensation… de rien !

Une sensation décrit un état physique. Comme son nom l’indique la sensation fait appel aux sens. Qu’est-ce qu’un sens ? l’être humain en a cinq : la vue, l’ouie, l’odorat, le toucher, le goût (je laisse de côté le 6ème sens plutôt de l’ordre de l’intuition). Lors de l’échange après la pratique de sophrologie, les premiers ressentis exprimés sont souvent d’ordre physique comme ressentir de la chaleur, des frissons, des picotements etc. Puis petit à petit, chacun s’éveille à ses émotions, ses sentiments.

Quelle différence entre émotion et sentiment ?

Les émotions peuvent être réunies dans quatre grandes familles : la colère, la peur, la tristesse, la joie. Seule la joie semble positive et pourtant les trois autres sont tout aussi indispensables. La colère par exemple est justifiée quand elle s’exprime au bon moment et au bon en droit, que la situation est juste. A bon escient, la colère représente l’affirmation de soi, du respect. La peur sert à nous préserver, à nous protéger du danger. La tristesse est une reconnaissance de ce qui nous dépasse, tout ce que l’on ne peut pas changer. Enfin la joie, c’est la vitalité, le plaisir. Là c’est sans modération, allez-y, savourez, délectez-vous !

C’est le cumul des émotions qui génère le sentiment, qui installe un état. Par exemple : la joie + le plaisir + l’enthousiasme + la tendresse créent un sentiment de bonheur. A contrario : la colère + la jalousie + le dégoût + la rage génèrent un sentiment de haine. La tristesse + le vide + le désespoir + le cafard engendrent la dépression. La peur + l’angoisse + la détresse + la panique font naître un sentiment d’insécurité.

La sophrologie, la positive attitude !

La sophrologie active les ressources positives mais ne nie pas les émotions négatives, sa pratique évite de laisser s’installer un état, un sentiment négatif pérenne.

Être à l’écoute de soi, de ses sensations, de ses émotions, de ses ressentis entraînent une meilleure connaissance de soi. La sophrologie s’appuie uniquement sur des ressources positives, sa pratique régulière permet de reconnaître une émotion négative, de l’accueillir, l’accepter et d’avancer vers le positif.

Où quand et comment pratiquer la sophrologie ?

Je vous accueille au cabinet soit en séance individuelle soit en séance de groupe de 3 à 5 personnes.

Cela dépend de vous et de votre besoin. Les séances collectives aident à la régularité, vous vous inscrivez pour 10 séances ou à l’année et serez ainsi motivé pour pratiquer toutes les semaines. Au fil des semaines, vous sentirez un bien-être s’installer. L’avantage de l’accompagnement en séances individuelles c’est que nous travaillons sur un objectif précis avec vos ressources à vous. L’accompagnement est une thérapie brève de 3 mois environ. Ensuite, pour entretenir votre motivation vous pourrez aussi vous inscrire aux séances de groupe.

Je suis à votre écoute ! vous avez des questions ? appelez au 07 83 27 95 78 ou écrivez-moi